Printemps des ados - 19 & 20 mars

Samedi 19 et dimanche 20 mars 2011

Lieu: Maison Jonathas

 

Tarif unique

  • En prévente: 4€ - 1.25€ 
  • Sur place: 6€
  • Pass pour les 2 jours: 8€

Les ados montent sur les planches

Le festival « Le Printemps des Ados » vise à sensibiliser les jeunes au théâtre mais pas seulement, il propose aux jeunes d’être des acteurs citoyens !

 

Une organisation du Centre culturel d’Enghien

Avec le soutien du Service Provincial de la Jeunesse  et de Promotion théâtre.

 

« Il vise à les sensibiliser à la richesse du théâtre et notamment à sa capacité de mettre en exergue les travers de notre monde.  L’approche de l’écriture dramatique contemporaine est capable de déclencher une réflexion sociale, philosophique, voire politique, sur le monde d’aujourd’hui… »

 

 

Pendant deux jours, les ados vous épateront par leur talent….

N’hésitez pas à venir les soutenir et à transmettre cette invitation autour de vous !

 

Les réservations sont ouvertes dès à présent.

 

 

Le programme du samedi 19 mars à 20h 30

 

1. Mots interdits de Jean-Paul Alègre (Petites scènes pour la démocratie 5)

Par Les Semeurs de Rêves de l’Atelier du Samedi,

Animé par Laetitia H. et Christine Ergo

Avec: Boris Botman, Nils Gevaert, Adrien Malherbe.

 

Cette « brève » théâtrale a été choisie par le jury mis en place par les organisateurs du concours « Une scène pour la démocratie 2000 ».

 

Cette initiative voulait avant tout relayer la parole d’hommes et de femmes jetant un autre regard sur les petits et grands drames de la société contemporaine.

 

2.“Château d’O” de Stéphanie Mangez

par Les Semeurs de Rêves de l’Atelier du Vendredi,

Animé par Claudine Harts

 

Avec : Henri Beaucarne, Jordan Corbisier , Léa Deceuninck, , Aude-Lyne Grafé, Pauline Huyssens, Marie Leplae, Cétaud Michel, Marie-Emma Moury, Sebastian Ruys, Clara Schoolmeesters, Van de Kerckove Valentine, Vandermaren Marie et Pauline, Vandeweyer Victoria.

 

“Château d’O, est avant tout une histoire d’eau, de Trodô et de Padô.

 

L’auteur, Stéphanie Mangez, a écrit ce texte rigolo, truffé de jeux de mots pour l’opération “La scène aux ados” organisée par Promotion Théâtre.

 

En filigrane, on  y parle d’immigration climatique, de capitalisme, d’injustice sociale, de la peur de l’étranger, mais aussi de solidarité humaine et de sagesse.

 

“ De nombreuses familles, dont la famille Padô, sont contraintes à fuir leur île engloutie par les flots et partent à la recherche d’une terre d’asile où l’eau coulerait d’abondance.

 

Ils arrivent aux portes de Trodô.

Depuis toujours, au Royaume de Trodô, le Roi et la Reine font de la “rétention d’eau”.

 

Pour protéger les réserves de la ville de l’arrivée des réfugiés climatiques, les souverains ont érigé un mur d’enceinte.

Face à la détresse des migrants assoiffés, quelques citoyens de Trodô se mobilisent ...”

 

Le programme du dimanche 20 mars à 15h

 

Trois spectacles de courtes durées sont proposés par des ateliers de théâtre destinés aux ados : l’atelier du Samedi des Semeurs de Rêves d’Enghien animé par Laetitia H. et Christine Ergo et l’Atelier-théâtre du Petit Soleil animé par Michel Lorquet.  Les textes joués ont été sélectionnés en partie dans les collections Lansman Editeur /Promotion Théâtre (Petites scènes pour la démocratie et petites pièces pour dire le monde)

 

1. Mots interdits de Jean-Paul Alègre (Petites scènes pour la démocratie 5)

Par Les Semeurs de Rêves de l’Atelier du Samedi,

Animé par Laetitia H. et Christine Ergo

Avec: Boris Botman, Nils Gevaert, Adrien Malherbe.

 

Cette « brève » théâtrale a été choisie par le jury mis en place par les organisateurs du concours « Une scène pour la démocratie 2000 ». Cette initiative voulait avant tout relayer la parole d’hommes et de femmes jetant un autre regard sur les petits et grands drames de la société contemporaine.

 

2. « Les naufragés du troisième millénaire »  de Philippe Danvin (édition Chloé des Lys)

Par  l’Atelier-théâtre du Petit Soleil de Thimister-Clermont.

Animé par Michel Lorquet ; C’est une version courte de cette pièce qui sera présentée (45 minute à 1h)

 

Avec : Céline Allam, Philippe Borlee, Justine Flossy, Charlotte Hiertz, Alexandre Lamarre, Catherine Lambrou, Christelle Opbroek, Leslie Piedboeuf, Maurane Thonon, Claudia Venier, Nicolas Verlaine.

 

Jacques et Rose, après la destruction de leur bateau de plaisance, mettent le pied sur une île inconnue où un curieux philosophe les attend. Il y commentera les différentes apparitions auxquelles ils assistent et qui impliquent le plus souvent des personnages connus (César et Cléopâtre, Napoléon et Joséphine...). Ce sont les grands problèmes de notre époque qui seront ainsi abordés de manière pas tout à fait innocente... mais quel est le but poursuivi par ce curieux bonhomme ?

 

Venez apprendre à analyser notre monde (du stress à la mondialisation en passant par le clonage) pour essayer de le faire évoluer positivement.

 

Jacques et Rose, c'est vous et moi... c'est nous... c'est notre voisin d'en face ou de palier...c'est quelqu'un qui a peut-être besoin de vous...de nous..

 

3. Coro Nero/Le choeur noir de Stanislas Cotton (Petites pièces pour dire le monde 2)

Par Les Semeurs de Rêves de l’Atelier du Samedi,

Animé par Laetitia H. et Christine Ergo

 

Avec: Maxim Bazzo, Juliette Beaucarne, Boris Botman, Maud Deboeck,Nils Gevaert, Aude-Lyne Grafé, Adrien Malherbe, Kellie Mathijs, Marie-Emma Moury, Pauline Petit, Justine Rousseau.

 

Ce texte a été écrit en 2005, année de soixantième anniversaire de la découverte de la vertigineuse barbarie nazie, afin qu’il participe modestement à la mémoire de la Shoah.

 

Ils s’appellent notamment Chelmno, Treblinka, Sobidor, Majdanek, Belzec, Auschwitz…tous camps d’extermination destinés à l’exécution de la solution finale programmée par le régime Nazi d’Adolf Hitler : la destruction du peuple juif.

 

Dès la fin des années trente, notamment en 1938, lors de la « Nuit de Cristal », l’effroyable machine à tuer se met en branle, mais c’est en 1940, avec la création des groupes d’intervention spéciaux, chargés de « nettoyer » les territoires conquis par l’armée allemande, que les massacres systématiques commencent dans l’indifférence générale.

 

C’est le 16 janvier 1942, au bord du lac de Wannsee, non loin de Berlin, que fut décidée l’industrialisation de la mort en vue d’éliminer tous les juifs d’Europe.

 

 

Pass 8€ pour les deux jours

PAF :

Tarif unique

5 € en prévente et 7€ sur place

1,25€

L'affiche
L'affiche